mardi 15 janvier 2008

France 2 donne son blanc-seing à la consommation d'animaux clonés


Il est de ces débats qui sont si importants pour notre avenir qu'ils sont pris complètement à la légère. Alors qu'on nous rebat les oreilles avec le réchauffement climatique en veux-tu en voilà, alors que le débat scientifique qui existe est complètement occulté au profit d'une seule thèse (ai-je besoin de préciser laquelle), sur le clonage c'est exactement l'inverse.

Ainsi le 20h de France 2, présenté par le très lisse David Pujadas, nous informait ce soir que "la consommation de viande clonée vient d'être autorisée par la Food and Drug Administration, FDA, l'autorité américaine équivalente de l'AFFSSA".
Et Pujadas de mentionner le mécontentement des associations de consommateurs à ce sujet.

Alors que le débat est crucial, et mériterait une confrontation direct entre les deux "camps", un seul sera invité sur le plateau du 20h, en la personne du docteur Flaysakier, qu'on voit souvent dans Télématin depuis des lustres. 1er problème.
Mais encore aurait-il pu porter la parole des associations de consommateurs, voire des institutions religieuses, qui ont été complètement oubliées dans le reportage, alors qu'elles sont farouchement hostiles à tout processus de clonage. 2è problème.
Ce bon docteur Flaysakier va se contenter de citer des "études scientifiques, en France et aux USA, qui démontrent que dans des conditions identiques, les animaux clonés ne sont pas plus toxiques que les animaux non-clonés."

Ce dernier problème est sans doute le pire, car c'est l'argument d'autorité, argument scientifique, qui est balancé à la face du public comme une vérité révélée et incriticable. Aucun argument moral donc, pas plus qu'écologique, ne sera présenté par ce cher docteur, dont on ignore d'ailleurs si des industriels du clonage ne lui ont pas préalablement graissé la patte pour qu'il soit si unilatéral.
Quid du principe de précaution ? Quid du principe d'irréversibilité, qui fait qu'une fois mis sur le marché parmi les autres animaux, s'ils se reproduisent entre eux il deviendra impossible de ne pouvoir consommer que des animaux non-clonés ?

On pensait que le JT de 20h sur France 2 était le clone indigeste de celui de TF1, en fait c'est pire : ainsi TF1 donnait plus d'informations sur les risques liés à cette consommation, notamment les réserves au niveau européen.

"Associations de consommateurs et organisations européennes n'ont pas tardé à s'élever contre de telles conclusions. Dénonçant "un alignement préoccupant" de l'EFSA sur la FDA, l'Agence américaine de la santé et de l'alimentation, le principal syndicat d'agriculteurs italiens, Coldiretti, a précisé lundi que la commercialisation de produits alimentaires issus d'animaux clonés présentait un "risque inacceptable". Et de promettre une forte mobilisation de ses membres au cas où des produits clonés seraient proposés aux consommateurs.
"Il s'agit d'un rapport préliminaire, a temporisé lundi une porte-parole de Markos Kyprianou, commissaire européen en charge de la Santé. Nous allons demander aux Européens ce qu'ils pensent du clonage avant de rendre notre avis en mai 2008." Les résultats de cette consultation seront publiés dans le cadre d'un Eurobaromètre. La porte-parole a encore souligné : "On attend le rapport final de l'EFSA et celui du comité sur l'éthique. Après, avec le résultat de l'Eurobaromètre et avec toutes les preuves scientifiques, nous réfléchirons sur les éventuelles mesures à prendre"."
Source

6 commentaires:

jd. Flaysakier a dit…

Pour information de vos lecteurs, on ne doit pas me voir très souvent sur Télématin car j'ai quitté cette émission en 1991 !
J'espère que vos autres remarques sont plus actualisées!

je vous signale que la décision américaine est tombée à 19h11 et qu'aucune association n'a souhaité nous répondre, l'une d'entre elles ne voyant pas "où est le problème".

Je maintiens, ne vous déplaise, que les études nutritionnelles et toxicologiques menées sur des animaux clonés élevés à l'identique d'animaux de ferme n'ont montré aucune différence dans la composition des principaux nutrimets. c'est tout ce que j'ai dit.

mais libre à vous d'y voir un complot ou pire encore. c'est bien connu, on nous cache tout.


J.Daniel Flaysakier
http://blog.france2./mon-blog-medical

Jean Robin a dit…

Cher Dr Flaysakier,

Merci tout d'abord d'avoir pris la peine de laisser un commentaire sur ce blog.

Il semble que ce soit vous qui ayez des trous de mémoire, votre dernier passage en date à Télématin datant de 1997 et non 1991 :
"Développée par Roussel-Uclaf et l'INSERM dans le début des années 80, le RU486 a une carrière mouvementée. Son efficacité n'est plus à démontrer, le problème c'est une question de gros sous. Jusqu'à présent le médicament appartenait à Roussel Uclaf, mais fin janvier Roussel Uclaf est devenu propriété à 100% du groupe Hoechst, qui n'a jamais aimé ce produit. Un produit qui donnait même des cauchemars à la filiale américaine du groupe Hoechst Marion Roussel, qui n'en voulait surtout pas. Et la raison ce sont ces mouvements anti-avortement extrêmement puissants aux Etats-Unis. Des mouvements qui menacent au boycott de tous les médicaments de Hoechst Marion Roussel. Et ça ne pouvait pas tomber plus mal, au moment où le groupe retire son produit vedette le Seldane, et s'apprête à lancer un nouvel anti-allergique, l'Allegra. Alors entre les centaines de millions de dollars de l'allergie et quelques dizaines de milliers d'avortements, le groupe a vite choisi. Il préfère laisser au Dr Sakis le soin de choisir une pilule qui décidément sent le soufre." Jean-Daniel Flaysakier, Télé Matin, 9/4/1997

Ah, la bonne vieille excuse du manque de temps, combien de fois ne l'ai-je entendu depuis 2003, date de la création d'AQIT, l'Association pour la Qualité de l'Information et de sa Transmission. La dépêche est tombée à 19h11 et le journal est à 20h, vous comprenez ? Non, je ne comprends pas. Un chirurgien qui opère en urgence, cher docteur, n'a pas plus d'excuse qu'un chirurgien qui n'opère pas dans l'urgence, car c'est la vie qu'il a entre les mains.
Or, avec cette affaire d'animaux clonés qui seraient propres à la consommation, c'est aussi la vie que vous avez entre les mains.

Loin de vous diaboliser, je vous rend grâce d'avoir mis au jour la tentative de manipulation sur les saumons d'élevage, vous n'étiez pas tombé dans le panneau contrairement à vos confrères de TF1, et c'est tout à votre honneur. (pour ceux que ça intéresse : http://www.tsr.ch/tsr/index.html?siteSect=311201&sid=4775688&page=3).

Mais là il me semble que vous avez été carrément léger, pour ne pas dire orienté. C'est une question d'autorité : vous êtes docteur, et en tant que docteur vous avez tout à fait le droit d'en rester à des considérations scientifiques. Mais l'aspect moral ne doit pas être supprimé, sinon ça devient de la propagande. Ce serait la même chose si, à la place de vous, il n'y avait eu qu'une association défendant la thèse inverse.

Le problème c'est qu'il n'y a qu'une thèse, alors qu'il y a débat. C'est tout ce que j'ai dit, je n'ai pas parlé de complot, tout de suite les grands mots...

Avec mes salutations cordiales

FLAYSAKIER a dit…

Je n'avais pas lu entièrement votre premier commentaire. laisser entendre que j'aurais touché de l'argent des industiels du clonage est un argument d'une nullité et d'une bêtise qui devrait vous disqualifier quant aux leçons de morale.

Vous avez une totale méconnaissance de l'instrument télévisuel t croire qu'on peut entre 19h11 et 20 heures faire un sujet exhaustif relève de l'incompétence totale.

Je pense utile de vous dire les choses de façon peu amène puisque vous laissez entendre que je suis corrompu. Alors quitte à être traité ainsi, je préfère me lâcher à mon tour .

Jean Robin a dit…

Cher docteur,

Je vois que vous perdez vite vos moyens, et qu'au moment où on commence à rentrer dans le vif du sujet vous cherchez une porte de sortie.

Je n'ai pas laissé entendre que vous auriez touché de l'argent des industriels du clonage, j'ai laissé entendre que votre argumentation unilatérale en faveur du clonage, sous des aspects de neutralité scientifique, était conforme à la possibilité de vous être fait grasser la patte par les industriels du clonage. En effet cette possibilité existe, il fallait y penser avant de faire votre sujet unilatéral. Quand on veut être irréprochable, il faut s'en donner les moyens. Or cela ne vous aurait rien coûté, entre 19h11 et 20h, de mentionner un site Internet d'association ou d'autorité morale (religieuse par exemple) qui se prononcent depuis bien longtemps sur ce sujet du clonage d'animaux. Vous ne l'avez pas fait, et en plus vous me reprochez de vous le reprocher ?

jd.flaysakier a dit…

Je suis sûr que vous auriez fait une magnifique carrière sous Staline !
Pour des raisons déontologiques je n'emmettrai pas de diagnostic sur votre façon de faire, mais je me dis que si la télévision publique ne compte que des défenseurs comme vous, on est assez mal partis.

Jean Robin a dit…

Staline est un petit joueur, je me réclame plutôt de Hitler, Mao et Pol Pot. Merci pour cette brillante argumentation cher Dr. Si la télévision publique ne compte que des défenseurs comme vous, on est très mal partis.